Sid and Nancy

Posted by Matthieuon 13 décembre 2014

Chloe Webb and Gary Oldman in the film Sid and NancyRemember les Sex Pistols? Eh oui, chers enfants, l’époque de la musique punk qui nous défonça les tympans et bouscula le bon goût britannique vers 75-78, c’est déjà de l’histoire, que dis-je de la légende ! Cet hiver-là, à New York City, on retrouva dans un hôtel miteux le corps poignardé de Nancy, l’égérie de Sid Vicious, qui venait de quitter le groupe. Accusé de meurtre. Sid mourut peu après une overdose et ce fût le nouveau la fin d’une époque. Le film d’Alex Cox retrace la passion folle et morbide qui unit, sous le signe de la drogue, le musicien révolté et sa groupie. Il pourrait facilement tomber dans l’histoire de junkies style « Moi Christine F », la spirale infernale et monotone sur l’air de « Quelle connerie la drogue ». Mais la personnalité de Sid vicious et de ses copains est, comme on dit, incontournable. C’est donc, à la fois une reportage sur une époque, sur l’Angleterre, et sur les dessous d’une immense provocation. Le tous rehaussée par des interprètes qui crèvent l’écran et ne se montrent pas indignes de leurs modèles. C’est, dire que «Sid and Nancy» est, à coup sûr, appelé à devenir le film-référence indispensable sur les années punks.

Deux flics à Chicago

Deux flics à ChicagoRay et Danny ont beau passer pour les deux meilleurs flics de Chicago, ils n’en préparent pas moins retraite. La trentaine à peine dépassé, ils rêvent de la Floride et de son sable blanc et, dès lors, n’ont qu’une idée en tête décrocher. C’est compter sans l’irruption d’un jeune dealer sud-américain qui ambitionne de devenir le premier parrain (de langue espagnole) de Chicago. Nos superflics décident alors de lui livrer une lutte impitoyable et fulgurante il y va de leur vie et… de leur retraite dorée ! Habile mélange de «Starsky et Hutch» et du «Flic de Beverly Hills», le nouveau film de Peter Hyams se distingue par un humour omniprésent qui désamorce les situations les plus explosives. Les amateurs du genre prendront un réel plaisir à suivre les tribulations de Gregory Hines et de Billy Crystal célèbre aux États-Unis pour ses apparitions dans le show télévisé comique «Saturday night live». Le duo qu’ils forment est crédible, pétillant en diable et constitue-le plus de ce film, par ailleurs énergiquement réalisé par Peter Hyams.

No CommentsPosted in Vente

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>