Moyen de commercialisation : la télévente

Posted by Maximeon 14 janvier 2014

téléventeAutre méthode de distribution, plus récente, mais qui se développe à grands pas, la télévente, qui constitue aujourd’hui une réelle force de vente (ne pas se méprendre sur le terme « télévente », finalement impropre, car s’il s’ait effectivement de vente, qui s’applique aux produits destinés à la location et qui sont commandés par les vidéoclubs par le biais d’un service de télévente !) est un « plus » incontestable pour les éditeurs indépendants (et essentiellement pour eux, car les majors, pour la plupart, ont déjà leur propre service de télévente. C’est le cas pour CBS-Fox qui compte 300 clients ou WarnerHome Vidéo qui emploie trois télévendeuses).

La société « en direct », avec ses dix employés et ses trois années d’expérience, est le leader de la télévente en France (mais en vérité, elle est seule à proposer ce type de service). Elle représente aujourd’hui près de 25 0/0 du marché. Le principe de fonctionnement d’un service télévente est simple, il faut d’abord disposer d’un fichier complet de tous les vidéoclubs en France, il « suffit » ensuite de leur expédier des mailings vantant les différents produits des éditeurs. Ce pré travail terminé, il faut alors reprendre contact avec tous ces vidéoclubs (par téléphone exclusivement) pour prendre leurs-commandes qui sont télé copiées au service expédition de l’éditeur qui se charge alors de facturer, de livrer et d’encaisser. Une technique de vente qui révolutionne déjà le monde de la distribution et qui convient parfaitement à Fip, Colmax, Antarès et, depuis peu, Zénith Productions, les quatre éditeurs qui louent les services de la société « en direct ».

No CommentsPosted in Vente

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *