Le seul témoin

Posted by Maximeon 26 mars 2014

Le seul témoin Décor : un train. Personnages : une femme, témoin d’un meurtre, qui pourrait envoyer un caïd de la Mafia à la chaise électrique ; un adjoint du procureur, chargé de la protéger ; deux tueurs, dont la mission est d’éliminer le témoin à tout prix ; et quelques inconnu(e)s un gros inquiétant, une femme énigmatique)

Objectif : créer un suspense digne des meilleurs films Hitchcock. Résultat cible non atteinte. «Le seul témoin » est le remake de «L’énigme du Chicago express», tourné en 1952 par Richard Fleischer.

 

Là où l’original, en noir et blanc, arrivait à créer une atmosphère et une tension en respectant la règle du huis clos, le remake trébuche en multipliant les effets. Les scènes spectaculaires et les rebondissements artificiels. Le huis clos devient Tintin au Canada », et les cascades foudroyantes finissent par disperser l’attention, entendons-nous bien « Le seul témoin » est un polar distrayant, et même un peu plus grâce à Gênes Hackman. Mais il n’est en rien le grand film noir qu’était l’original Manque de rigueur et, paradoxalement, d’imagination, car ce n’est pas en multipliant les scènes d’action qu’on crée un suspense efficace Hitchcock disait cela il y a plus de trente ans. Et, visiblement, Peter Hyams l’a peu écouté A voir tout de même pour la prestation de Gênes Hackman et Anne Archer.

No CommentsPosted in Divers

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *