Garder soigneusement ses souvenirs en version numérique

Posted by Maximeon 16 avril 2014

Appareils phares des années 70, 80 et 90, les magnétoscopes et les supports analogiques ont actuellement laissé place aux supports numériques. En matière de technologie de communication et d’informations, ces matériels audiovisuels détiennent une place incontestablement importante. En effet, l’on a pu conserver des milliers de fait et évènements historiques marquants d’une famille, ou d’une nation. Toutefois, avec le temps, les bandes magnétiques se détériorent par une lecture répétée, la poussière, les rayures… De plus, l’avènement des supports numériques a fait carrément disparaitre de la circulation les bandes magnétiques. Aussi, pour éviter de perdre les souvenirs et conserver les précieux enregistrements, la numérisation est la solution la plus efficace.

De l’analogique au numérique : les matériels nécessaires

Actuellement, les avancées technologiques permettent à chaque foyer de faire lui-même le montage des vidéos conserver dans les bandes magnétiques et de transferer des films.

magnétoscope

Un transfert de données analogiques en numérique a besoin d’un certain nombre de matériels. Le magnétoscope et l’ordinateur sont ceux de base. La performance de votre ordinateur joue un rôle prépondérant dans la transformation de cassettes en DVD. Pour un bon transfert, la configuration idéale d’un ordinateur est comme suit : processeur à 1 GHz et 256 Mo de RAM avec une carte graphique de 32 Mo de mémoire. Le disque dur doit être spacieux pour pouvoir stocker toutes les vidéos.

Pour relier votre magnétoscope à votre PC, il vous faudra un adaptateur RCA/S-Video. Lors de l’achat du câble, choisissez un RCA rouge et blanc si votre magnétoscope est du type Péritel. Ils acheminent le son. C’est le type de câble qui offre la meilleure qualité d’image.

Enfin, une carte d’acquisition est également un accessoire utile pour numériser une K7. Vous avez un large choix de cartes sur le marché. Pinacle, Miro, Terratec, Canopus, ADS, sont tous autant de cartes d’acquisition que vous pouvez utiliser. Le prix varie selon les performances et logiciels fournis (pour acquisition et montage) de chaque carte. Il est conseillé de choisir une carte d’acquisition dotée d’une entrée S-Vidéo.
SVCD Imovie ou Windows Movie maker 2 sont des logiciels qui peuvent être utilisés pour réaliser la conversion. Assez simples d’utilisation, ils sont disponibles et gratuits sur le site de Microsoft. Il faudrait également penser à installer sur son ordinateur le logiciel « vidéo converter ». Ce dernier permettra de convertir la vidéo au format que l’on souhaite avoir. Pour stocker vos vidéos, vous avez la possibilité de les graver dans un DVD, CD, SVCD ou VCD si vous voulez le partager à des familles ou amis. Actuellement il y a également le format DiVX qui permet de compresser des données donc gagner de la place. Il vous est également possible de choisir le disque dur du PC comme lieux de stockage.

Si vous ne disposez pas des matériels nécessaires pour transférer vos données analogiques, sachez qu’il y a actuellement un certain nombre de sociétés qui proposent leurs prestations dans ce domaine. En confiant vos données analogiques à des techniciens professionnels, votre vidéo ressemblera à ces grands films longs métrage connu par tous, sans défaut et de très haute qualité.

No CommentsPosted in Divers

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>